Comment gérer et équilibrer son budget ?

Maintenir un budget équilibré est primordial pour éviter de dépasser son découvert. Bien  maîtriser son budget implique de prévoir et d’encadrer ses dépenses et  de mettre en place de bonnes pratiques afin de trouver un équilibre entre ses revenus et ses dépenses.

Comment établir son budget ?

Comment gérer son budget est le souci qui préoccupe la majorité des gens, surtout ceux qui n’arrivent pas épargner quelques sous en fin du mois.

La première chose à faire pour gérer son budget consiste à  l’élaborer et  à en faire le suivi avec soin en recensant ses ressources et ses charges. Planifier ses dépenses est un moyen d’optimiser son budget. Il peut permettre de maîtriser ses dettes. Les dépenses ou les charges comprennent :

  • les dépenses contraintes comme les impôts, les assurances, etc.
  • les dépenses contractuelles comme le loyer, les factures, le remboursement de crédit, le transport, l’électricité, l’abonnement du téléphone et autres.
  • les dépenses incontournables comme la nourriture, l’hygiène, etc.

Le budget va servir comme une boussole qui va indiquer le chemin vers une bonne maîtrise de son capital financier et ainsi éviter de basculer vers le surendettement. Il existe différents outils pour élaborer, suivre et contrôler son budget : sur papier, avec des fichiers ou des tableurs Excel sur son ordinateur, avec des outils de gestion de budget proposés par son établissement bancaire ou avec des logiciels et des applications mobiles sur internet.

Le fait d’organiser son budget permet de faire face à des charges fixes chaque mois et de prévoir un pourcentage à l’épargne et aux loisirs.

Réaliser le diagnostic de son budget

Le recensement des ressources et des dépenses permet d’identifier les zones qui nécessitent une optimisation au niveau de son budget.

Si les charges sont supérieures aux ressources, il est possible de choisir entre deux solutions :

  • Trouver des moyens pour limiter ses dépenses. Il est possible d’optimiser ses dernières en faisant le tri entre celles non indispensables et celles indispensables, mais qui peuvent être restreintes.
  • Chercher des moyens pour optimiser ses ressources. Il est possible de jouer sur ses placements d’assurance vie, d’assurance épargne, ou de faire d’autres activités pour augmenter ses ressources.

Si les revenus sont supérieurs aux charges dans le diagnostic, c’est une bonne base qui permet d’éviter les crédits pour les dépenses courantes. Le reste à vivre peut servir d’épargne disponible afin de faire face à des dépenses imprévues ou d’élever la qualité de vie en se faisant plaisir ou en réalisant des projets.