Comment marier les couleurs en décoration intérieure ?

Quelles sont les règles à respecter ? Quelles sont les bonnes associations et surtout dans quelle quantité ? L’une des toutes premières règles consiste à tenir compte de tout ce qui va se trouver dans la pièce. C’est ainsi qu’on harmonise la couleur des murs, avec celles du sol, mais aussi du mobilier, des accessoires, tels que les tapis, les cadres ou même les plantes.

Déterminer la teinte base

La teinte de base, c’est la couleur dominante qui va sublimer votre intérieur. Cette première action est primordiale, cela vous évitera de partir dans tous les sens.

  • Privilégiez les tons frais et lumineux pour les petites pièces
  • Vous pouvez utiliser des couleurs naturelles telles que l’écru ou les pastels qui sont très tendance en ce moment – ces couleurs se marient parfaitement avec les tons de la menuiserie intérieure, quelle que soit la taille de la pièce d’ialleurs.
  • Vous pouvez aussi vous tourner vers des couleurs comme le bleu, le vert ou le gris : ces tonalités créeront une ambiance reposante
  • Privilégiez les tons un peu plus soutenus pour les espaces plus grands
  • Vous pouvez utiliser des touches de couleurs primaires – pour information, le rouge, le vert et le bleu sont des couleurs primaires additives, et le jaune, le cyan et le magenta des couleurs soustractives
  • Vous pouvez aussi vous tourner vers l’orange

Toutes ces couleurs apporteront originalité et dynamisme à votre décoration intérieure.

Petits conseils :

  • Les teintes claires agrandissent la pièce, les couleurs foncées la réduisent
  • Pour un plafond trop bas, privilégiez une peinture claire, ce qui réduira l’impression d’écrasement
  • Pour un plafond trop haut, utilisez une nuance foncée

Pour un couloir trop long, utilisez également une teinte foncée

Choisir un vrai parti pris d’association

On peut choisir par exemple une harmonie de couleurs complémentaires. Par exemple, le rouge se marie avec le vert, le bleu avec le jaune, ou le rose avec un vert plus pâle. On peut également choisir une harmonie de couleurs contrastée avec deux teintes. On peut ainsi choisir le rouge, et au lieu de l’accompagner du vert, on l’associe avec du bleu ou du vert pâle.

L’association monochrome peut aussi être intéressante. Cela veut dire qu’on va choisir sur une même teinte le dégradé de couleurs, du plus foncé au plus clair. On peut aussi se tourner vers le camaïeu (camaïeu de vert, de violet…) Par exemple, dans une salle de bains, on peut associer le bleu turquoise avec le jaune, marié avec le blanc pour un effet graphique.

On peut aussi réaliser un accord entre les couleurs dites acidulées. Dans une cuisine par exemple, le vert anis des murs peut s’accompagner du rose bonbon des chaises.

 

La règle à respecter consiste essentiellement à utiliser une couleur en grande quantité. On l’associe avec une tonalité en moyenne quantité et une dernière couleur en petite quantité. Dans un salon, du vert clair en grande quantité se marierait parfaitement avec du vert tonique, en moyenne quantité. Le blanc complète le tout par petites touches.