Comment soutenir une association de chiens guides d’aveugles ?

Pour aider les personnes aveugles ou malvoyantes à poursuivre leurs activités au quotidien, il existe des associations spécialisées dans l’éducation de chiens guides d’aveugles. Elles ont pour mission d’établir une rencontre pérenne entre ces chiens et les personnes atteintes de la malvoyance au moyen d’une donation et d’un legs. L’objectif est de permettre à ces personnes de retrouver leur autonomie.

Faire une donation

En effet, ces associations sont dispensées de droits de succession. Pour les aider à mener à bien leur mission, la transmission d’une donation est indispensable. Concrètement, il s’agit d’un acte par lequel une personne de bonne foi transmet une partie ou la totalité de ses biens que ce soit immobilier ou mobilier aux associations en tenant compte des droits réservés aux héritiers si elle en a.

Il est possible de faire une donation en pleine propriété. Elle est la plus simple, car elle concerne la propriété complète d’un bien. Pour ce faire, il est obligatoire de le constater par acte notarié. La donation avec réserve d’usufruit est une autre possibilité. Après avoir légué le bien, l’individu se garde les avantages de percevoir les loyers jusqu’à son dernier souffle. La donation temporaire d’usufruit est la troisième option pour le donateur. Comme son nom l’indique, ce type de donation est transmis à une durée déterminée de 3 ans minimum à un organisme public. Tout au long de la durée de la donation, le souscripteur jouit d’une économie d’impôt sur le revenu. Les conseils d’un notaire sont indispensables en cas de doute.

Faire un legs

Le legs est une autre forme d’aide. Il s’agit d’un acte écrit par lequel l’intéressé lègue par testament tout ou une partie de son patrimoine lors de son décès. Le legs universel porte sur la transmission de l’intégralité du patrimoine mobilier et immobilier aux bénéficiaires désignés. Le legs à titre particulier permet au donateur de sélectionner le type de bien à transmettre.

Il suffit tout simplement de le mentionner dans le testament. Pour ce qui est du legs à titre universel, la personne désigne le nom du bénéficiaire d’une partie de ses biens immobiliers ou mobiliers dans son testament. Le nom de l’association à qui il souhaite offrir ce legs y sera indiqué par exemple. Il précisera s’il s’agit d’un légataire partiel ou unique. Ici, il n’y a pas de décision irrévocable. Le concerné peut annuler ou modifier le contenu de son testament à sa guise sans aucune pression extérieure.