Élagage d’arbre : tout ce dont vous devez savoir à propos de ce procédé

Technique utilisée pour corriger l’orientation d’un arbre, l’élagage est également nécessaire pour contrôler la croissance de ce végétal en vue de prévenir les accidents. À part cela, l’élagage permet d’améliorer les consommations en énergie résultant du développement d’un arbre.

L’élagage dans un but purement ornemental

L’élagage est dit ornemental lorsqu’il consiste à adapter le végétal à son environnement. Dans certains cas, l’arbre pousse en dessous d’une ligne haute tension ou à proximité d’une route. Si un tel cas se présente, son propriétaire est obligé de le tailler régulièrement de manière à ce que ses dimensions ne mettent pas en danger la vie des autres.

Pour la réalisation de travaux d’élagage ornemental, cet élagueur dans le 38 par exemple, utilise des matériels spécifiques. Il peut recourir à des cordes, des tronçonneuses, et bien d’autres.

L’élagage dit sylvicole

L’élagage sylvicole est un procédé utilisé par les producteurs de bois d’œuvre. L’objectif de l’élagueur lorsqu’il réalise cette opération, c’est la limitation des nombres de nœuds qui se forment lorsque deux branches entrent en contact et se coupent. L’existence des nœuds réduit considérablement la valeur du bois lors qu’il sera commercialisé.

Lors de l’élagage sylvicole, l’élagueur professionnel utilise des techniques spécifiques pour élever régulièrement la couronne du végétal.

L’élagage des arbres fruitiers

L’élagage est indispensable si vous voulez augmenter la production de vos arbres fruitiers. Pratiquée régulièrement par les agriculteurs, cette technique n’est cependant pas la même pour tous les arbres. À chaque espèce correspond un type d’élagage particulier.

Pour ne pas se tromper de système, il est donc recommandé de faire appel à un élagueur professionnel. Celui-ci pourra vous prodiguer de précieux conseils et vous montrer les techniques de base pour réussir l’élagage fruitier.

Élagage : un certain nombre de règles à observer

L’élagage ne s’improvise jamais. Elle doit être effectuée en respectant plusieurs règles permettant d’assurer votre sécurité ainsi que la santé du végétal. La première de ces règles, c’est la définition des objectifs à atteindre avant de procéder à une quelconque coupe des branches. Cela signifie que vous devez avoir en tête la forme de l’arbre lorsqu’il commencera à repousser.

Un des principes fondamentaux, lors de l’élagage d’un arbre, est l’utilisation de matériels adaptés. Pour ne pas blesser inutilement le végétal, il est indispensable de veiller à ce que les outils dont vous avez à votre disposition fonctionnent normalement.

L’élagage est un procédé indispensable pour le bon développement d’un arbre, mais les plaies qui en résultent peuvent entrainer une maladie pour le végétal. Pour réduire les risques, il est toujours conseillé de procéder à la désinfection des outils. De même, il faut veiller à ce que la plaie soit la plus petite possible. Pour ce faire, il importe de tailler la branche à sa base, juste à l’intersection de celle-ci avec le tronc.

Une règle importante à soulever concerne la sécurité de celui qui coupe les branches. L’arboriste grimpeur ne devrait jamais monter sur une échelle pour effectuer l’élagage. Cette dernière est trop instable pour garantir que l’élagueur ne tombera pas.

Des périodes précises pour procéder à la coupe des branches

L’élagage d’un arbre doit être effectué pendant l’hiver. Pendant cette période, le végétal est au repos et ses feuilles sont déjà tombées. L’élagueur pourra donc se déplacer aisément. En plus de cela, il disposera d’un temps assez long pour se cicatriser.

Le printemps est également une saison idéale pour procéder à la coupe des branches puisque la température n’est pas encore trop élevée. Les rayons de soleil rendent en effet difficile la cicatrisation et contribue au développement de différentes maladies.