Epilation lumière pulsée ou épilation laser ?

L’épilation rappelle le mythe de Sisyphe, fondateur de Corinthe qui fut condamné par Zeus à faire rouler un rocher au sommet d’une montagne pour l’éternité. Dès lors que celui-ci touchait à son but, le Dieu de l’Olympe ramenait le rocher à son point de départ et tout était à recommencer. Et si les techniques actuelles brisaient le cercle de l’éternel recommencement en permettant l’épilation longue durée ou semi-définitive ? Mais, entre épilation à la lumière pulsée et épilation laser, quelle méthode choisir ?

1. Une finalité commune : l’épilation longue durée.

Qu’il s’agisse de la lumière pulsée ou du laser, les deux méthodes poursuivent le même objectif, celui de retarder la pousse du poil. Elles utilisent un principe identique en agissant sur le poil et sa racine au moyen d’une onde de chaleur.

2. Prestation esthétique et acte médical.

L’épilation à la lumière pulsée est en principe réalisée dans des instituts de soins par des esthéticiennes formées à la manœuvre. Elle peut également être effectuée par ceux et celles qui disposent d’un appareil à lumière pulsée adapté à un usage domestique.

Au contraire, l’utilisation des techniques au laser est réservée aux docteurs en médecine. Dans ce contexte, l’épilation est considérée comme un acte médical. L’épilation semi-définitive n’est en effet pas exempté de risques sur la santé.

3. Choix et efficacité des méthodes.

L’épilation à lumière pulsée est recommandée pour celles et ceux qui ont la peau claire et des poils foncés, bien que les appareils à usage domestique promettent aujourd’hui de traiter tous types de poils et de carnation.

L’épilation au laser peut cibler une plus grande variété de teintes de peaux et de poils, en raison de son spectre plus étroit.

S’agissant de l’efficacité et, ce, quelle que soit la méthode, force est de reconnaître que celle-ci est dépendante de chaque individu. Réglage de l’intensité, fréquence, nombre de séances et résultats, sont en effet tributaires de critères propres à chaque personne. Pour l’épilation laser, il faut compter de sept à dix séances étalées sur une durée de deux ans pour obtenir un résultat sur 80% des poils. Dans des circonstances idéales, un nombre de séances identiques est nécessaire pour obtenir des résultats avec l’épilation à la lumière pulsée.

4. Effets, risques et contre-indications.

Quelle que soit la méthode employée, l’épilation semi-définitive présente des risques pour la santé. C’est le cas notamment dans le cas d’une exposition aux soleils et aux rayons UV ou de prise de médicaments photo-sensibilisants. La période allant du printemps à l’été n’est donc pas la plus favorable pour réaliser ce type d’épilation. Il est également déconseillé de réaliser des tatouages sur les zones traitées ou encore de s’épiler à la cire avant d’utiliser cette technique.

L’épilation à la lumière pulsée et l’épilation laser génèrent des sensations des plus désagréables, même si les effets peuvent varier d’une personne à l’autre. Il faut également souligner qu’une mauvaise manipulation de ces appareils peut occasionner des brûlures.

5. Prix

Comparables dans leurs résultats, les deux techniques se distinguent cependant par leur prix, lequel varie d’un institut ou d’un dermatologue à l’autre. Il reste que l’épilation à la lumière pulsée semble, du point de vue du prix, plus attrayante.