Gros plan sur la mise en conformité RGPD pour PME

Entré en vigueur en mai 2018, le Règlement Général sur la Protection des Données va permettre aux entreprises de sécuriser et de mieux gérer les données personnelles des clients. Un tel bouleversement peut apparaître comme des contraintes pour les PME (Petites et Moyennes Entreprises), alors qu’il s’agit d’une étape stratégique pour pérenniser les affaires dans ce monde de révolution.

Comment fonctionne la mise en conformité RGPD pour PME ?

Se conformer au RGPD PME est une étape fondamentale dans la vie des petites entreprises qui ne se sentent pas encore prêtes. En effet, ce nouveau système oblige chaque organisation à développer une politique des protections des données personnelles à savoir, les contraintes de sécurité ou encore les nouveaux droits des citoyens européens. Il a également pour objectif de permettre une libre circulation et de contribuer à la création d’un marché numérique unique, qui tient en compte les évolutions technologiques. Bien que cela crée des réticences chez certaines entreprises, d’autres le prennent comme un vrai challenge.

Par ailleurs, ce texte allège les lourdeurs administratives liées aux « Déclaration CNIL ». Il convient toutefois de souligner que des PME, dont le nombre d’employés est inférieur à 250, sont dispensées de certaines obligations à savoir la consignation des activités de traitement dans un registre dédié. Pourtant, il importe de constater que le RGPD s’applique à toutes les entreprises, quelle que soit leur taille.

Pour être conformes à la nouvelle réglementation, ces sociétés doivent établir une conformité contractuelle et juridique, des mesures techniques et organisationnelles permettant de protéger les informations à caractère personnel. Il est également préconisé de solliciter un DPO ou Data Protection Officer afin de détecter les failles de sécurité, puis de réaliser un audit de conformité. Le cas échéant, il faut aussi mettre en place une gouvernance adaptée.

L’importance d’intégrer la protection des données personnelles

Des entités ont mis en place des guides sur la protection des données. Ils présentent les mêmes principes que le RGPD à travers des fiches thématiques, et proposent un plan d’actions avec les différentes phases à franchir. Cet outil de base est utile aux chefs d’entreprise bien qu’il ne soit pas suffisant pour résoudre tous les problèmes, étant donné qu’il ne peut pas convenir à toutes les spécificités de la situation au sein de chaque société. Afin de maîtriser les fonctionnalités de la sauvegarde des données à caractère personnel, le recours à l’accompagnement d’un expert dans le domaine est de mise.

En effet, il existe des cabinets spécialisés dans la protection des informations. Ces intervenants proposent des prestations sur mesure en adéquation aux attentes de chaque type de firme, quels que soient son secteur d’activité et sa taille. Dans le souci de satisfaire les attentes des clients, ils sont à même de proposer leurs compétences à l’échelle internationale.