Introduire les crudités dans le programme alimentaire de bébé

Les fruits et légumes crus sont savoureux et bourrés de vitamines. Surtout en été ! Profitez-en pour familiariser votre loulou avec les saveurs brutes des végétaux.

Les crudités : une mine de bienfaits

Gorgés d’eau mais aussi de fibres, les fruits et légumes frais contiennent un maximum de vitamines et de minéraux. « Consommés crus, leurs nutriments restent intacts car il n’y a aucune déperdition liée à la cuisson », explique la diététicienne-nutritionniste Aurélie Marino. Pour optimiser leurs bienfaits, privilégiez des végétaux de saison, bio ou issus de producteurs locaux. « Les fruits et légumes qui ont voyagé de longues distances ont perdu, en partie, leur intérêt nutritionnel et gustatif. Dans ce cas, mieux vaut alors privilégier les végétaux surgelés. Le froid de la congélation a conservé leurs bénéfices en intégralité, ajoute la nutritionniste. Le concombre, la tomate, les carottes, les radis ou le poivron sont de saison, profitez-en ! C’est aussi le cas des fruits rouges, des pêches, du melon ou des abricots. C’est le moment de faire découvrir et apprécier leurs pleines saveurs à vos enfants.

Commencer l’introduction à partir de 12 mois

Les crudités doivent être introduites petit à petit dans l’alimentation d’un enfant. Les légumes en général (pas seulement les crudités) modifient la flore colique et peuvent provoquer des troubles digestifs. Dès 12 à 18 mois, vous pouvez initier votre petit bout de chou au goût des végétaux crus. À 2 ans, il pourra consommer 1 à 2 cuil. à soupe de crudités par jour.