Le prix de l’appareil auditif moyen se justifie-t-il ?

Une étude menée par UFC Que Choisir — association de défense des consommateurs — chiffre à plus de 6 millions le nombre de personnes malentendantes en France. Ce chiffre dénombre des patients atteints de surdité totale, mais prend également en compte les personnes qui présentent une simple gêne pour une bonne compréhension au quotidien.

 

Parmi cette population, seuls 17 % disposent d’une solution médicale adaptée pour pallier leur problème d’audition. Mais le constat alarmant que soulève l’étude est ailleurs : environ 2 millions de malentendants renoncent à s’équiper à cause du prix de l’appareil auditif, jugé trop élevé. Il est vrai que certains fabricants pratiquent des tarifs parfois importants, alors que d’autres sur internet disposent d’offres nettement plus raisonnables, en savoir plus ici.

 

Difficile pour le patient —perplexe vis-à-vis du prix de l’appareil auditif qui semble être établi de manière aléatoire — d’y voir clair. Arnaque ou tarif justifié ? Éléments de réponse.

Prix appareil auditif : les tarifs appliqués

 

Sans se pencher de plus près sur l’offre de modèles récents qui présentent les dernières technologies d’optimisation de l’audition, la moyenne de prix de l’appareil auditif est aux alentours de 1550 € dont 120 € sont remboursés par la Sécurité sociale.

 

Si le patient dispose d’une complémentaire santé individuelle, il peut être indemnisé à hauteur de 331 €, ce qui représente un coût de 1099 € à sa charge. Un tarif non négligeable pour un dispositif médical, la question est de savoir s’il est justifié de pratiquer une telle politique ou non.

 

Consultez cet article pour plus d’informations en matière de prise en charge par la sécurité sociale.

Les consommateurs exigent de la transparence

 

Qu’est-ce qui se cache derrière le prix d’un appareil auditif ? Conscients du ressenti des consommateurs, certains fabricants proposent de décortiquer les coûts de ces solutions auditives pour montrer aux consommateurs que les tarifs pratiqués sont nécessaires pour proposer des aides médicales à la surdité et la mauvaise audition de qualité.

Chaîne de production

Pas de chiffres précis pour le coût à la sortie d’usine qui est estimé entre 50 et 331 €.Inutile de s’offusquer en lisant cette ligne, de nombreux appareils électroniques sont fabriqués dans des pays où la main d’œuvre et les composants sont nettement moins coûteux qu’en Europe. Par exemple, les smartphones de la marque à la pomme sont commercialisés à 800 € pour un tarif usine qui ne dépasse pas 150 €.

 

Fabricant

Mais la chaîne de distribution ne s’arrête pas là, des coûts supplémentaires vont s’ajouter avant de faire parvenir la solution dans l’oreille du patient. Une fois sortie d’usine, l’article rejoint le catalogue fabricant où les tarifs proposés oscillent entre 400 et 1000 €. En passant par des centrales d’achat, une remise de 10 à 40 % peut être effectuée.

 

Cette variation de tarif s’explique par la technologie employée selon telle ou telle solution. Certains modèles délivrent une performance réduite avec une puce lente et l’absence d’analyse alors que d’autres, destinés aux patients atteints de surdité totale ou importante, utilisent par exemple des puces rapides et des algorithmes de traitement sonore pointus.

 

Ainsi, pour un modèle fabricant à 1000 € revendu 2200 € admettons, la marge effectuée est de 1200 €, cela peut sembler beaucoup, mais le vendeur doit couvrir encore les coûts de l’acte d’appareillage.

L’acte d’appareillage

Avant d’installer votre prothèse auditive, plusieurs rendez-vous d’adaptation, de réglage, de suivi ont lieu. Au total, la profession estime à une vingtaine d’heures, le temps nécessaire pour délivrer une solution en bonne et due forme pour un patient.

 

Car sans le suivi médical appliqué, il peut s’avérer dangereux d’utiliser une telle technologie. Ainsi en fonction des gammes, le coût horaire oscille entre 22 et 65 € pour l’audioprothésiste. On ne parle pas de bénéfice, mais du coût de la main-d’œuvre qui va être réparti pour couvrir les frais de locaux, de gestion, salaires, etc. Si l’on ajoute les coûts de garantie parfois comprise lors de l’achat d’une solution, la marge baisse encore.

 

Ainsi, au regard de la technologie employée et du suivi médical qu’implique l’utilisation de ces solutions, les tarifs pratiqués ne représentent pas une arnaque, mais se justifient par les modèles innovants et l’expertise médicale qui est délivrée. Toutefois, rien n’empêche les consommateurs à comparer différentes offres pour trouver un prix d’appareil auditif raisonnable et adapté.

 

Il y a quelques années une entreprise a été attaquée, car elle délivrait des solutions sans ordonnance médicale. Cliquez ici pour lire l’article.