Les aspects de la sous-traitance en Asie

La sous-traitance est un accord établi entre deux entreprises afin que l’une se charge de la conception d’une partie de la production de l’autre. Le sous-traitant fabrique donc un produit conçu par le commanditaire ou en commun avec lui de manière exclusive. Depuis quelques années, la sous-traitance en Asie est en plein essor.

Aperçu sur la sous-traitance en Asie

Dans les pays du Sud, sous-traiter consiste à fabriquer des produits conçus et commercialisés ensuite dans le Nord. Cette technique a enregistré un énorme développement ces 30 dernières années. Elle est moins risquée et séduit beaucoup les multinationales. Cela leur permet de profiter d’une production à faible coût. En effet, certains secteurs du marché offrent aux consommateurs beaucoup de produits fabriqués ou du moins assemblés dans les pays du Sud. II s’agit principalement du textile ou des produits de la haute technologie.

Ainsi, la sous traitance en Asie est devenue un marché en forte croissance. Dans certains pays asiatiques, elle représente jusqu’à 15% du PIB. Pour la CNUCED, ce mode de production permet un développement à plus long terme grâce au transfert de technologies et de compétences. Ce sont les pays de l’Asie du Sud-Est qui sont les premiers bénéficiaires. En effet, ils en bénéficient le plus de la sous-traitance de la production des multinationales. Il s’agit notamment du secteur de la haute technologie et de l’externalisation des services, dont le centre d’appels. En outre, dans ces pays, la main-d’œuvre est compétente tout en restant bon marché.

Les raisons de sous-traiter en Asie

Avant, la sous-traitance en Asie a été assimilée à un service de basse qualité. Ainsi, il y a eu beaucoup d’hésitations à y aller. Toutefois, aujourd’hui la situation a complètement évolué. Maintenant, la production venant de l’Asie n’est plus au détriment de la qualité. Les usines asiatiques disposent dorénavant d’équipements très modernes et compétitifs. Dès lors, elles arrivent à réaliser une production industrielle plus complexe et de qualité. En outre, un certain nombre de facteurs incitent plus à opter pour la sous-traitance en Asie à savoir :

  • des coûts directs de production restant inférieurs,
  • d’une possibilité de rétablir les marges industrielles qui s’amenuisent au Nord,
  • d’une occasion de bénéficier d’une marge de négociation supplémentaire face aux donneurs d’ordre grâce à un prix de revient revu à la baisse.

Mais pour que les affaires continuent à progresser, il faut toujours trouver rapidement des fournisseurs asiatiques. Il pourrait également s’agir de clients en tant que prestataires. Pour mieux obtenir un contrat de sous-traitance, il faut un expert ayant un accès aux marchés de plusieurs milliers d’entreprises. En effet, ils sont tous à la recherche de partenaires professionnels. Pour cela, il suffit de faire appel à un spécialiste du sourcing en Asie.