Quelles sont les règles du billard anglais ?

Le billard anglais constitue l’une des variantes de ce jeu passionnant. Il nécessite 16 billes, dont 7 jaunes, 7 rouges, une bille de but de couleur noire et une bille de choc de couleur blanche. Avec des caoutchoucs différents et un drap plus laineux, le jeu des 8 pool connaît des entrées relativement arrondies et convenables aux petites billes. Différent de ces confrères français, américain et du snooker, il offre plus de simplicité et se révèle par conséquent idéal pour des moments ludiques en famille ou entre amis. Mais il faudra bien évidemment en maîtriser les règles pour mieux apprécier ses nuances. Ce qui est d’ailleurs le but de ce billet.

Billard anglais : départ du jeu !

 

Pour commencer, les billes se disposent, comme on peut s’en apercevoir sur le site billards bréton,dans un triangle de telle sorte que la bille de but soit posée sur l’intersection des 2 diagonales. Mais tout d’abord, le premier joueur doit être déterminé à l’aide d’un tirage. Ensuite vient le « break ». Il ne compte que lorsque le joueur concerné carambole deux billes contre une bande ou en empoche une. Auquel cas, la couleur de la bille pochetée désigne son groupe.

Mais face à deux billes de différentes couleurs pochetées, il a le choix. Dans le cas contraire, la casse est considérée comme ratée. Ce qui permet à son adversaire d’accepter la position des boules sur la table ou de demander un repositionnement pour une nouvelle casse. Enfin, tant qu’aucun joueur n’empoche de billes, le jeu continue de façon alternative.

Connaître les fautes pour mieux les éviter

 

Au billard anglais, on évitera dans un premier de pocheter la bille blanche, une bille adverse, ou le numéro 8 (avant d’en avoir fini avec les siennes). Secundo, vous devez toujours toucher l’une de vos boules avec la boule blanche. Dans le cas contraire, vous écopez d’une pénalité. De même, vous ne devez pas faire sortir une bille de la surface de jeu. Elle peut toutefois rouler sur une bande et redescendre sur le drap.

Il ne faudra pas non plus en toucher une avec une partie de votre corps ou vos vêtements, jouer une bille autre que la bille de choc, frapper celle-ci plus d’une fois ou faire une poussette. Enfin, évitez les fautes durant la casse et ne déplacez pas également une bille de couleur ou la bille de but lorsqu’elle se trouve à côté de la boule blanche. Afin de faire d’intégrer harmonieusement votre table de billard au décor de votre salon, découvrez les astuces du blog Nidouillet.fr.

Ce qu’il faut retenir des pénalités

 

Lors d’une partie de billard anglais, en cas de fautes, l’adversaire bénéficie de la possibilité de repositionner la bille de choc ou de la jouer d’où elle repose. De la même façon, à la suite d’une faute au break ou en cours de jeu, il jouit d’un « tir libre » qui lui permet en jouant la boule blanche avec la canne de billard d’empocher ses billes, toucher la bille de but ou la pocheter, s’il en avait terminé avec les siennes ou celles de son groupe pour une partie en équipe. L’adversaire peut aussi gagner une visite du moment où, après un « tir libre », il ne commet aucune faute.

Le résultat de votre coup : perdu ou gagné ?

 

Vous gagnez au billard anglais dès que vous empochez toutes les billes de votre couleur ainsi que la bille de but (numéro 8). Mais dans quelles conditions perdez-vous la partie ? Cinq cas se présentent :

  • vous avez pocheté la bille noire avant les billes de votre équipe ;
  • vous avez empoché les billes de choc et de but en un même tir ;
  • vous avez sciemment tenté de toucher une bille adverse à l’aide de la bille blanche ;
  • vous avez, par une faute, pocheté la bille de couleur noire ;
  • vous avez, à dessein, touché une ou plusieurs boules de billard en mouvement.

Voilà l’essentiel des règles à connaître pour profiter de vos moments en famille ou entre amis grâce au billard anglais. Vous pouvez approfondir par ailleurs votre apprentissage sur cette page.