Tout savoir sur le fonctionnement du PEL en 2018

Pour rappel, le PEL (Plan Épargne Logement) est un produit d’épargne qui vous permet de faire fructifier en toute sécurité vos économies. Il vous donne également, après 4 ans d’épargne, la possibilité d’avoir accès à un prêt immobilier à taux préférentiel et d’avoir une prime d’état si vous achetez un logement. Depuis la réforme de la loi de finances, le fonctionnement de ce système a radicalement changé.

Les changements du plan d’épargne logement en 2018

Depuis la réforme de la loi de finances de 2018, le mode de fonctionnement du PEL a reçut quelques modifications qui peuvent décourager les particuliers. Pour commencer, les intérêts produits par un plan d’épargne logement ouvert en 2018 seront soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU) dès la première année. Ensuite, les bénéfices générer par un PEL ouvert avant la fin de l’année 2017 seront imposés au PFU après 12 ans d’épargne. Pour finir, le taux de rémunération du PEL s’élèvera seulement à 0,70 % après prélèvement de la « flat tax ». Il est également à noter que les PEL ouverts en 2018 ne permettront plus de recevoir une prime d’état en cas de financement d’un logement grâce à l’obtention de droits à prêts.

Comment ouvrir un PEL en 2018 ?

Pour ouvrir un PEL, il faut que vous signiez un contrat avec un établissement bancaire de votre choix et que vous fassiez un dépôt initial minimal de 225 €. Ensuite, vous devez verser un dépôt annuel de 540 € dans votre compte. À noter que vous pouvez choisir entre trois modes de versement, à savoir un déport de 45 € par mois, de 135 € par trimestre ou de 270 € par semestre. À titre d’information, le PEL est accessible à toutes personnes (majeur ou mineur) à condition d’avoir uniquement un seul PEL. En outre, si vous possédez un CEL (Compte Épargne Logement), vous ne pouvez ouvrir un plan d’épargne logement que dans la banque où se situe votre CEL.

Quels sont les avantages du PEL en 2018 ?

Malgré sa réforme, le PEL possède encore quelques avantages qui peuvent vous intéresser surtout si vous désirez devenir propriétaire. En effet, après une épargne de 4 ans, vous pouvez demander un prêt à immobiliers à hauteur maximale de 92 000 € pour acquérir un bien immobilier. Vous pouvez également faire un emprunt avec un PEL pour acquérir les parts d’une société civile de placement immobilière (SCPI).

Comment booster son PEL ?

Pour éviter les inconvénients du PEL 2018, il est préférable d’ouvrir un compte avant la fin de l’année 2017. Toutefois, si vous avez envie d’ouvrir un compte en 2018 (faute de moyen), sachez qu’il existe plusieurs méthodes pour augmenter vos chances de faire fructifier en toute sécurité votre compte PEL. D’un côté, vous pouvez combiner votre PEL avec d’autres produits défiscaliser et rémunérer comme l’assurance-vie, le livret A ou encore le PERP (plan d’épargne retraite populaire). D’un autre côté, vous pouvez investir dans une SCPI et profiter des avantages de ce type de placement financier.