Par définition, la saisie informatique est une opération visant à intégrer manuellement des textes dans une base de données.

Tout sur le métier d’opérateur de saisie de données

En prévision d’une utilisation ultérieure des documents, il devient essentiel pour les sociétés de numériser leurs données. Cette opération d’archivage est appelée la saisie de données. Des compétences spécifiques sont requises pour effectuer le travail d’opérateur de saisie. Point sur les qualifications exigées pour être opérateur de saisie et les tâches à accomplir.

 Opérateur de saisie : missions

Par définition, la saisie informatique est une opération visant à intégrer manuellement des textes dans une base de données. L’opérateur de saisie à Madagascar est celui en charge d’enregistrer les documents alphanumériques. Les secteurs qui sollicitent ses services sont vastes, il peut s’agir d’un cabinet de comptables, d’avocats ou encore d’une banque. Le rôle principal de l’opérateur de saisie est de réceptionner les documents à traiter et de les saisir pour les intégrer à la base de données du client. Il lui incombe également de vérifier les informations et de réaliser les modifications si cela est nécessaire. Il doit se conformer au délai imposé par le client. L’opérateur de saisie travaille généralement dans les locaux de son employeur, mais il peut également exercer à domicile s’il dispose des outils nécessaires à la réalisation des tâches qui lui sont attribués. Il peut être amené à se déplacer et à assister à diverses réunions. Sa mission dans ce cas sera alors de prendre note des informations sous la dictée, de les retranscrire dans la base de données de la société, puis d’établir un compte rendu précis. Ces tâches demandent de nombreuses compétences bien spécifiques, et pour les accomplir, le prestataire se doit d’être méthodique et d’avoir une bonne vitesse de frappe.

Opérateur de saisie : compétences et qualités

Étant donné que le volume de textes à saisir est généralement considérable, la rapidité de frappe est un critère indispensable pour exercer dans ce milieu. En plus de la dactylographie, la maîtrise de la sténographie et de l’écriture rapide sont également utiles. Cependant, d’autres qualifications sont nécessaires pour le poste d’opérateur de saisie. Pour la saisie des données, il faut être parfaitement à l’aise avec les logiciels bureautiques (traitement de textes et tableurs). Par ailleurs, certaines entreprises comme les agences bancaires peuvent exiger la maîtrise de certains outils informatiques bien spécifiques. L’aptitude à manipuler les logiciels de transcription est une autre compétence clé. La faculté de prendre des notes et de les retranscrire, mais aussi la capacité à rédiger des comptes redus fidèle et précis sont d’autres critères nécessaires. Être opérateur de saisie demande également de la rigueur et de l’organisation afin de pouvoir effectuer toutes les missions qui lui sont attribuées. Par conséquent, il doit connaître les techniques de classement et d’archivage. La maîtrise de la langue française est essentielle, et celle d’autres langues un atout considérable. Pour postuler au poste d’opérateur de saisie, un niveau de BAC ou BAC+2 est généralement exigé. Cela peut être un BAC Technologique STG ou un BAC professionnel secrétariat. Les détenteurs d’un BTS secrétariat ou ceux qui ont suivi des formations administratives spécialisées peuvent également aspirer au poste d’opérateur de saisie.