Quelle est la différence entre switchs de niveau 2 et de niveau 3 ?

Le switch de niveau 2 est un dispositif essentiel à la connexion de tous les périphériques et de toutes les machines client d’un réseau. Toutefois, une nouvelle catégorie de commutateur réseau est apparue avec l’augmentation de la diversité des applications réseau et le développement de l’implémentation des réseaux convergents. Il s’agit du commutateur de couche 3, désormais très fréquent dans les centres de données. Quelle est alors la nuance entre ces deux catégories de switchs ? Découvrez-la ici.

Le switch de couche 2 : qu’est-ce que c’est ?

Les termes Couche 2 et 3 sont retenus sur la base du modèle OSI (Open System Interconnect). Ce dernier sert de modèle de référence afin d’expliquer et de décrire les variantes rattachées aux communications dans un réseau. Ce modèle en question est constitué de sept couches complémentaires que sont :

  • la couche physique ;
  • la couche liaison ;
  • la couche réseau ;
  • la couche transport ;
  • la couche session ;
  • la couche présentation ;
  • Et la couche application.

Parmi celles-ci, « la couche liaison des données » représente la couche 2 et « la couche réseau » est la couche 3. Ainsi, les commutateurs conçus pour fonctionner dans ces couches sont respectivement appelés switch de niveau 2 et switch de niveau 3.

De manière plus précise, la couche 2 permet un échange direct de données entre deux périphériques au niveau d’un même réseau local. Le switch de niveau 2 conserve pour son fonctionnement, une table d’adresses MAC (Media Access Control) ayant un rôle bien défini.

Celle-ci permettra l’enregistrement des adresses MAC du matériel connecté et l’identification du port physique associé dernièrement. Ensuite, les données enregistrées sont substituées par des adresses MAC, mais seulement dans le réseau local.

Le switch de couche 3 : qu’est-ce que c’est ?

Le switch de couche 3 s’occupe du routage des paquets au sein du réseau local. Pour ce faire, il emploie une logique d’adressage et un système de contrôle de sous-réseau. À ce niveau, le routeur est le périphérique réseau le plus fréquent que l’on puisse rencontrer. Il fonctionne de sorte à transférer les paquets de données vers leur adresse IP (Internet Protocol) de destination.

Ensuite, les adresses IP de provenance et de destination de chaque paquet sont minutieusement examinées dans la table de routage IP. Cela permettra de définir le saut suivant le plus adapté au paquet (vers un routeur ou vers un commutateur).

Cependant, si la recherche n’aboutit à aucune adresse IP de destination dans la table, le paquet est tout simplement supprimé. Ce n’est néanmoins pas le cas s'il possède un routeur par défaut. Ainsi, le processus de routage peut généralement prendre un certain temps dans son élaboration.

Différence entre les switchs de niveau 2 et ceux de niveau 3 : que retenir ?

Déjà, les switchs ou les commutateurs de niveau 3 peuvent être considérés comme des commutateurs multicouches. Cela s’explique par le fait qu’ils combinent une partie d’un routeur et une partie d’un switch de niveau 2. C’est d’ailleurs, la différence la plus affirmée entre les switchs de niveau 2 et ceux de niveau 3.

Pour ainsi signifier que les switchs de niveau 2 ne disposent pas d’une fonction de routage. Ces équipements fonctionnent uniquement sur la base des adresses MAC et ne prennent en compte ni les adresses IP, ni les éléments des autres couches.

D’un autre côté, le switch de niveau 3 peut s’occuper de la communication intra-VLAN et du routage des paquets entre différents VLAN. Ce n’est aucunement possible avec le switch de niveau 2.

Au-delà de ces quelques différences, les commutateurs de couche 3 peuvent souvent inclure des fonctions leur accordant bien d’autres fonctionnalités. Ils assurent aussi à l’utilisateur, plus de puissance dans le traitement des données et plus de sécurité. Les switchs de niveau 3 constituent alors dans une certaine mesure, une bien meilleure version des switchs de niveau 2 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *