Ce qu’il faut savoir sur les travaux bardage bois

Sous l’influence du professionnel ou pas, multiples raisons poussent le propriétaire à opter pour ce type de revêtement extérieur exceptionnel qu’est le bardage bois. Il a cette capacité de modifier totalement l’aspect de la maison en le rendant plus beau qu’avant. Côté technique, son installation influe sur la performance énergétique d’une habitation. Les détails :

Atouts d’un bardage en bois

Le bardage bois est d’habitude utilisé pour rénover une habitation.  Avec lui, la qualité de la finition est vraiment exceptionnelle. Il peut s’appliquer avec tous types de matériaux de construction comme les pierres, les bois mêmes, les briques et les bétons. Cela ne lui pose pas de problèmes. Les spécialistes de l’isolation font usage du bardage en vue d’améliorer les performances énergétiques du bâtiment. C’est confirmé car les ponts thermiques responsables de la déperdition énergétique sont supprimés. Mais pour obtenir la haute performance recherchée, il faut privilégier les essences de bois certifiés. La certification respecte les normes imposées et ne demande pas de traitement particulier. Les insectes habituellement reconnues pour détruire n’ont aucun moyen d’y parvenir. Les normes aussi garantissent la durabilité, la résistance et la facilité de pose. Il vaut mieux élire ces qualités indispensables. Si vous souhaitez personnaliser votre façade, n’hésitez pas à vous conformer au PLU local. Les couleurs à appliquer doivent rendues conformes à l’architecture imposée par la ville.

Formalités administratives du bardage bois

Comme tout type de construction modifiant l’aspect extérieur d’une maison, les travaux de bardage bois requièrent l’obtention d’une déclaration préalable. La déclaration préalable de travaux bardage bois est très importante à obtenir. Il arrive que quelques régions en France refusent l’installation du bardage bois surtout avec un site privilégié à proximité. L’obtention de la déclaration est rendue un peu complexe. La décision de la mairie dépend de celle de l’Architecte des Bâtiments de France. Ils doivent se concerter entre eux. S’il y a refus, le projet de bardage ne risque pas de voir son jour. Mais, ce cas de refus n’est pas trop fréquent. En dehors de ces cas et après dépôt du dossier, le délai d’attente est généralement de 1 mois. Sans remarque notifiée de la part de la commune urbaine, les travaux peuvent être débutés tout de suite. Le déclarant bénéficie d’un période un peu plus large pour la réalisation. Une notification parvenue à domicile présage une mauvaise nouvelle. La demande fait l’objet d’une opposition. Mais cela n’empêche pas le renouvellement de la demande.

Type de bardage auquel s’incliner

Face à l’exposition à de nombreuses intempéries et agressions extérieures, le bon choix de matériau s’impose. Les professionnels optent pour les pins ou les épiceas pour leur résistance. Si vous recherchez la durabilité, il vaut mieux opter pour le bois de classe 4 capables de résister contre l’humidité et les moisissures. Conformément au style de pose existante, à l’horizontale, verticale ou oblique, il faut commencer par le bas. Cela permet une meilleure ventilation surtout couplé avec une lame d’air. Il vaut mieux confier cette pose entre les mains d’un professionnel pour permettre de bénéficier d’un bâtiment élégant.