Logiciel RH sous toutes ses formes

La plupart du temps, le logiciel RH est vu comme étant un poste administratif. De nos jours, les ressources humaines sont chargées de gérer la plus précieuse ressource de la société, qui est son personnel. Suivant cette dernière mode, les progiciels RH ont pour but de réformer et de standardiser la gestion des fonctions des salariés, actuels et futurs, au sein d’une société.

Autres appellations du logiciel RH

On connaît aussi ces logiciels, sous le nom français GRH, qui signifie Gestion des Ressources Humaines. SIRH pour Système d’information de gestion des ressources humaines. Son nom anglais est Human Capital Management, ou tout simplement HCM.

Ses principales fonctions

Jusqu’ici, on lui connaît plusieurs tâches tout aussi utiles les unes que les autres. Voici, celle qu’on juge les plus importantes pour le développement et le succès d’une société. La première étant la gestion du capital humain, ce pour quoi il a été créé. Ensuite, vient successivement :
• La prospection d’aptitudes et l’embauche de postulants ;
• La gestion de la rémunération et des honoraires sociales des salariés ;
• L’administration de l’évolution d’examen de la capacité ;
• La progression éventuelle des employés, et de leurs capacités à l’aide d’une formation interne et des visions d’emplois ;
• La fluidification de la coopération entre les salariés par le biais des médias sociaux.

Indicateurs utiles

Selon la célèbre citation de Peter Drucker, « si nous ne pouvons pas le mesurer, nous ne pouvons pas l’améliorer. » C’est pourquoi les créateurs du logiciel RH, y ont incorporé les indicateurs suivants, pour permettre à ses utilisateurs de suivre pas à pas l’évolution de leur société.

Les études de l’effectif

L’effectif total est l’indicateur indispensable à toutes sociétés. Grâce à lui, le manager peut suivre, au fur et à mesure, les arrivées (embauche, début de contrat, stage, visite) et les départs (fin de contrat, licenciement, délocalisation).
Ainsi, il peut d’ores et déjà, prévoir les basses et hautes saisons de son projet, et anticiper les tâches les plus importantes.

Connaissance de l’effectif des absences

Cet indicateur vous sera utile, à la fois pour repérer les données cruciales pour le bon fonctionnement et les dysfonctionnements de votre organisation. Connaitre les raisons d’absences, c’est déjà une bonne chose pour le succès de votre projet. Pouvoir y remédier serait encore meilleur. A l’aide de l’indicateur de taux d’absentéisme, vous aurez accès à un historique d’une durée de 60 jours, pour quelques cas bien précis (congé sans solde, maladie et congé le jour même).

Anticipation et correction

Le but de cet indicateur est de mettre en évidence les habitudes qui offrent de résoudre les hypothétiques problèmes.
Ex : vous distinguez que les individus qui travaillent dans le service Y ont souvent des congés maladie pour des problèmes de déshydratation. Une amélioration du système de chauffage, et un partage régulier de bouteille d’eau pourraient résoudre le problème et performer l’efficience de ce service, pour arriver à la réussite du projet.

Taux de rotation des salariés

Ce dernier indicateur est relié de près à celui des effectifs. Il représente en pourcentage le taux d’arrivée et de départ des employés au cours d’une même période. Pour assurer une stabilité à votre société, il est essentiel que ce taux reste au plus bas, voire même inexistant. Ainsi, vos employés seront plus rassurés sur leurs emplois, et donneront leur maximum dans leur fonction au lieu de se tracasser pour autre chose.
Il est utile de préciser que, dans les cas de méthode spéciale, tel un recrutement ou licenciement en masse, ce taux sera plus élevé.
Vous avez accès à la totalité de ces indications, pour vous aider dans vos prises de décisions journalières. Pour la suite, à vous de décider de quels indicateurs avez-vous réellement besoin.

Catégories de logiciel RH

Ces logiciels présentent trois catégories bien distinctes : les outils RH de fond, les outils de gestion des capacités et les outils d’implications des salariés.

Outils de fond ou de base

On appelle outils de fond, les outils minimum pour le fonctionnement de tout service RH. On y trouve habituellement les options suivantes :
• Aides sociales : plans d’épargne, de retraite, mutuelles santés, les assurances,…
• Rémunération et dédommagements : paye, prime, heures supplémentaires, déductions mutuelles et épargnes,…
• Emploi du temps, assiduité et programmation : planification du travail, des jours de congé disponibles et utilisés,…

Outils d’administration des aptitudes

Ces outils permettent d’enrichir les fonctions RH de base, avec des fonctionnalités supplémentaires. Avec cet outil, votre société a la faculté de développer son personnel. Il englobe les points qui suivent :
• Embauche : Stockage des données sur les postulants et les demandes de travail pour pouvoir suivre leurs parcours et évolution au sein de la société.
• Initiation : Création d’un portail centralisé de formation. Ce module joint les parcours aux conditions d’aptitudes et de certification nécessaire pour les offres d’emploi vacants internes.
• Gestion de l’exploit : enregistre et accompagne les évaluations de la capacité des salariés.
• Gestion des dédommagements : améliore les méthodes de remboursements et de dédommagements.
• Programmation des passations : dans le but de garder les dirigeants potentiels.
• Planification des effectifs : pour repérer les saisons liées aux salariés et de prévoir des solutions à l’avance.

Outils d’implication des salariés

Ces outils fonctionnent par le biais des médias sociaux et de la technologie mobile. Ils rendent les portails RH accessibles, pour l’ensemble des employés. Voici leurs caractéristiques :
• Accès mobile de coopération : rends la communication entre employés plus fluide.
• Accès mobile : il permet aux utilisateurs de consulter leur dossier en tout temps et n’importe où. Ils peuvent y accéder via leur smartphone, iPad, tablette et autre technologie de dernier cri.

Sécurité du logiciel RH

Pour être vraiment efficace, un logiciel RH se doit d’assurer l’entière confidentialité des informations insérées. Ce qui veut dire qu’aucunes données ne doit sortir de l’enceinte de la société, pour assurer la sécurité des employés.