Une cheminée non ramonée : est-ce un danger ?

Une maison a toujours besoin d’être entretenue de l’intérieur qu’à l’extérieur. Le ramonage de cheminée fait partie de ces entretiens intérieurs. Le ramonage est une obligation régit par le règlement sanitaire départemental type (RSTD). Si la loi exige l’entretien de ce genre, c’est parce qu’il est question de sécurité de chaque foyer. Le présent article va vous exposer les dangers causés par le non ramonage de cheminée.

Les risques encourus

Bien qu’on soit obligé de ramoner sa cheminée, il faut mettre en évidence les impacts positifs de cet acte. Cela peut sauver la vie des familles des dangereux risques causés par le non-ramonage.

D’abord, ce dernier endommagerait vos cheminées qui va ensuite provoquer son dysfonctionnement, et qui conduira à un incendie. Plus la cheminée est sale, plus la créosote se stocke dans le conduit. Il est à noter que la créosote est un mélange de substances phénylées produit par la distillation du bois. Elle est très inflammable.

Ensuite, il se peut qu’au cours du printemps et de l’été, les écureuils et les oiseaux fabriquent leurs nids dans vos conduits de cheminée. Leurs nids peuvent aussi provoquer des incendies, car ils sont très combustibles.

Si une cheminée n’est pas ramonée, il va aussi y avoir une mauvaise efficacité des feux qui lui aussi va provoquer un incendie. Il y aura un blocage dans le système de combustion, alors le gaz nocif ainsi que la fumée n’auront pas d’issue et vont se propager à l’intérieur de la maison. D’où la provocation de l’incendie.

Donc, l’accumulation des cendres, de la suie et des dépôts dans les conduits sont les causes principales de tous ces dangers.

Il y aussi de risque causé par le monoxyde de carbone, ce gaz indolore peut entrainer la mort.

Les solutions apportées

Pour éviter ces risques qui viennent d’être énumérés, la loi a fait du ramonage de la cheminée, une obligation. En effet, il est obligatoire de faire ramoner sa cheminée une fois par an, plus précisément au printemps. Mais, il est aussi possible d’opérer les travaux pendant l’été.

L’entretien peut être faite par vous-même, mais il vous faut un certificat d’un professionnel agrée à présenter à l’assurance en cas de sinistre.

Il est alors considéré comme obligatoire de faire appel à un professionnel comme ce ramoneur dans le 94 pour ramoner votre cheminée. Mais il est toujours possible d’apprendre à la nettoyer soi-même. Vous pouvez par exemple l’entretenir deux fois par an. Le premier par un professionnel afin d’obtenir le certificat, et le second nettoyage sera entrepris par vous.

Voici alors quelques techniques si vous souhaitez entreprendre vous-même les travaux :

-Avant le commencement des travaux, il est nécessaire d’avoir les kits de ramonage : un hérisson et une canne. Le hérisson servira de brosse tandis que la canne servira de perche. Il faut aussi une lampe de torche pour observer l’intérieur du conduit, une échelle haute pour atteindre votre toit, un masque et des lunettes pour vous protéger le visage.

– Une fois les kits à votre disposition, vous devez maintenant couvrir les meubles et le sol afin d’éviter . Vérifiez ensuite qu’il n’y a plus d’animaux qui se logent dans la cheminée.

-Ensuite, il faut brûler une bûche de ramonage dans la cheminée pour faciliter le nettoyage.

-Commencez maintenant le travail en la nettoyant de haut en bas. Grattez la couche des créosotes qui se sont accumulée, ainsi que toute autre saleté dans la cheminée.

– En ce qui concerne les traces de suie sur le sol et les meubles, mettez-en du talc et laissez agir. Evitez de mettre de l’eau. Après, aspirez la poudre. Si les taches persistent , mettez-y du vinaigre blanc ou de bicarbonate de soude.